Carte

Histoire

Le territoire de Pincourt est habité depuis le milieu du 18e siècle. Le secteur faisait autrefois partie de la seigneurie de « l’isle Perault ». La première mention de Pincourt apparaît dans un contrat d’échange de terres notarié, daté du 5 mars 1776.

Dès 1800, les propriétaires de terres vendent de petits lots au bord de la rivière des Outaouais à des commerçants et à des spécialistes comme des tisserands et des forgerons. Au 19e siècle, l’activité économique s’intensifie grâce aux échanges avec les habitants des villages de Vaudreuil et de Dorion.

Vers 1855, un petit groupe de maisons isolées se développe suite à la construction de la voie ferrée. Il se transforme en village au tournant du 20e siècle avec la venue des vacanciers dont certains décident d’y rester à l’année à compter de 1940.

Créée en 1949, après sa séparation avec la Corporation municipale de l’île Perrot, la Municipalité du village de Pincourt connaît une forte croissance démographique avec l’arrivée de familles anglophones et immigrantes. C’est en 1960, sous l’autorité du maire Val D’Ambrosio, que Pincourt obtient son statut de ville.

Origine du nom Pincourt

L’origine du nom Pincourt laisse place à beaucoup d’interprétations. Les premiers voyageurs et habitants sur l’île faisaient référence à la portion devenue Pincourt comme étant le secteur des pins courts. À l’époque, les gens devaient se servir de cette caractéristique comme point de repère.

François-Marie Perrot et Antoine de Brucy faisaient le commerce des fourrures en embauchant des coureurs des bois. L’un d’entre eux, Paul Desroches, portait le surnom « Pincourt ». On peut supposer que le secteur a été nommé ainsi en son honneur.

*Source : Lise Chartier, Société d’histoire et de généalogie de l’île Perrot