Carte

60e anniversaire

L’année 2020 marquera le 60e anniversaire de la Ville de Pincourt.

Le comité du 60e anniversaire a décidé de lancer un appel de projets pour organiser des festivités afin de souligner cette occasion spéciale.

De plus, la Société d'histoire et de généalogie de l'Île Perrot (SHGIP) a plongé dans les archives de la ville à la recherche de petits trésors historiques.

L’histoire de la ville vous intéresse ? Consultez les sections suivantes, divisées en trois époques.

logo603Pincourt-final-CMYK.png (5 KB)

  • Appel de projets : 60e anniversaire

    Cet appel de projets est destiné aux organismes et aux citoyens souhaitant créer une activité spéciale ou tout simplement bonifier un événement déjà existant. Les projets soumis doivent avoir lieu à Pincourt et faire profiter toute la population.

    Budget disponible : 10 000 $

    Pour présenter un projet, il suffit de remplir un formulaire.

    Formulaire (PDF) : Appel de projets - 60e anniversaire
    Formulaire (Word) : Appel de projets - 60e anniversaire

    La date limite pour soumettre un projet est le 25 mars 2020.

    Les projets retenus seront annoncés le 15 avril 2020.

  • 1754 à 1950 – De « côte de Pincourt à village »

    Après les Amérindiens, ce sont les voyageurs, circulant en canot sur la rivière des Outaouais, qui ont fréquenté Pincourt dès le 17e siècle. Ces derniers s’arrêtaient près des rapides de Quinchien, à proximité de l’île aux Pins, sans doute pour y faire la traite de fourrures. L’île Perrot était alors une seigneurie, couverte d’une forêt de pins.

    En 1754, l’un de ces voyageurs, Joseph André dit St-Amant, s’est fait concéder une terre à proximité de la Pointe-au-Renard, par le seigneur Jean-Baptiste Leduc. Cette pointe de terre était communément appelée la pointe à la Barbue, puisqu’on y pêchait ce poisson de la famille des barbottes.

    Petit à petit, de nouveaux arrivants se sont installés à proximité de la rivière des Outaouais, près des traverses vers Dorion et Vaudreuil. On y circulait d’ailleurs sur un sentier appelé la « côte de Pincourt », car, à l’époque, une côte était un petit sentier ou un raccourci.

    Plusieurs artisans ont par la suite bâti leurs demeures, sur de petits lots, près des traverses : le meunier de Dorion, un aubergiste (1), un tisserand, un cordonnier (2), un tonnelier, deux forgerons et des négociants. 

    Dates marquantes

    1855 : Construction de la voie ferrée

    1872 : Ouverture de la première école 

    1929 : Ajout d’une chapelle à l’école (3)

    Jusqu’en 1925 : exploitation de traverses (vers Dorion et Vaudreuil) par les familles Daoust, LaFlèche, Rousseau et Sagala (4)

    1949 : Création du Service de sécurité publique de Pincourt

    1950 : Pincourt comptait environ 500 habitants à l’année.

    L_auberge_du_village.jpg (303 KB)
    1 - Auberge du village

    CordonnerieJ.O.MENARD_a_l_arriere_de_la_maison_patermelle_d_Antoine_Menard_6.jpg (127 KB)
    2 - Cordonnerie O. Ménard

    La_chapelle-ecole.jpg (372 KB)
    3 - Chapelle-école

    La-passerelle-en-bois-du-CN.jpg (33 KB)
    4 - Passerelle en bois du CN

    Le-premier-chaland-des-LaFlecheLAFLECHE-21.jpg (47 KB)
    4 - Chaland des Laflèche

  • 1950 à 1960 – De village à municipalité

    En 1948, le village de Pincourt a formé une brève entité municipale, après la séparation et l’incorporation de la municipalité de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, avec l’Île-Perrot-Nord (aujourd’hui appelé L’Île-Perrot).

    Cette union dura un peu plus d’un an jusqu’à ce que les conseillers de Pincourt demandent, à l’arpenteur-géomètre W. E. Lauriault, de déterminer les frontières d’une future municipalité. Leur idée était d’obtenir une charte pour ce territoire (entrée en vigueur le 1er janvier 1950). 

    La décennie 1950 voit la municipalité naissante se doter rapidement de nouveaux édifices, d’infrastructures et de services publics qui orienteront son développement jusqu’à nos jours. Sa population quintuple en dix ans.

    Recensement

    1951 521 habitants
    1961 2 698 habitants

     

    Dates marquantes

    1951 :  Éclairage des rues et installation d’un premier feu de circulation au coin du chemin Duhamel et du boulevard Métropolitain. 

    1952 : Planification de l’ouverture d’une rue parallèle au chemin Duhamel qui deviendra le boulevard Cardinal-Léger. Approbation de l’ouverture des rues Saint-Paul (5e Avenue), Trottier (6e Avenue), Bois-Dormant (7e Avenue), G. Bernard (8e Avenue), J. Thibault (9e Avenue) et la 10e Avenue (près du restaurant Hamel). (1)

    1952 : Construction et ouverture de l’église catholique Notre-Dame-de-Lorette. De 1953 à 1958, les réunions du conseil de ville se tiennent au sous-sol de l’église. Une salle de classe ouvre dans la sacristie vers 1954. (2)

    1954 : Création de la Commission scolaire du Village de Pincourt. Au total, 174 enfants fréquentent la petite école Notre-Dame-de-Lorette et dans la sacristie de l’église, dans des classes surpeuplées.

    1956 : Pincourt obtient sa désignation officielle par Postes Canada pour la distribution du courrier, sans passer par Dorion.

    1956 : Le conseil planifie la municipalisation des services d’égouts et d’aqueduc administrés par une compagnie privée appelée « Public Service Utilities ». Le règlement prendra effet en novembre 1960 par l’achat du service privé et la planification de l’usine de traitement des eaux.

    1956 : Ouverture d’un premier terrain de jeux à proximité de la nouvelle école, sur la rue Colson (devenue Lussier).

    1958 : Ouverture de l’école primaire Notre-Dame-de-Lorette. Conçue par l’architecte Jean Damphousse, l’école de 12 classes, érigée par City Constructions Ltée est inaugurée par Mgr Langlois au cours d’un grand banquet. (3)

    1958 : Ouverture du Presbyterian Church of Ile Perrot, la première grande église presbytérienne à l’ouest de Montréal. (4)

    1959 : Déménagement de l’hôtel de ville au 442, chemin Duhamel. (5)

    4_boulevard_cardinal-leger_vers_la_5e_avenue_1964.jpg (62 KB)
    1 - Boulevard Cardinal-Léger vers la 5e Avenue (1964)

    Eglise_N-D-de-Lorette(2).jpeg (101 KB)
    2 - Construction de l'église Notre-Dame-de-Lorette

    1964_Ecole_ND_Lorette_photo_couleur.jpg (75 KB)
    3 - Ouverture de l'école Notre-Dame-de-Lorette

    HPIM1107.jpg (75 KB)
    4 - Construction du Presbyterian Church of Ile Perrot

    442-chemin-Duhamel-hotel-de-ville-1959..jpg (383 KB)
    5 - Hôtel de ville au 442, chemin Duhamel

  • 1960 à 2020 – Pincourt, la ville

    Dès l’obtention de son statut de ville en 1960, le territoire de Pincourt s’est rapidement urbanisé. Les conseils de ville successifs ont travaillé d’arrache-pied pour mettre en place des services de plus en plus variés à une population qui n’a jamais cessé de croître.

    Au recensement de 1961, Pincourt comptait 2 685 habitants comparativement à 14 558 en 2016. Cette remarquable croissance repose pour beaucoup sur la vision d’avenir des autorités locales. Durant tout ce temps, elles ont maintenu un rythme constant pour offrir aux pincourtois un milieu de vie riche et varié, adapté à leurs besoins.

    Dates marquantes

    1963 : Inauguration de l’usine d’épuration Marion-Walker

    1965 : Installation de la bibliothèque municipale de Pincourt dans une ancienne station de pompage (1)

    1978 : Création du Service des parcs et de la récréation devenu les Loisirs et Services communautaires de Pincourt

    1980 : Construction de HLM sur le boulevard Duhamel par la Société d’habitation du Québec (2)

    1980 : Lancement de la première Journée des pompiers

    1982 : Inauguration de la caserne incendie

    1986 : Adoption du gentilé Pincourtois

    1995 : Ouverture d’un service de premiers répondants

    1996 : Construction de l’Omni-Centre (3)

    2003 : Ouverture de l’école secondaire du Chêne-Bleu et de la bibliothèque (à l’intérieur de l’école) (4)

    2010 : Ouverture du kiosque Desjardins au parc Olympique (5)

    1966_bibliotheque_municipale.jpg (934 KB)
    1 - Bibliothèque dans une ancienne station de pompage

    Residences_Senechal_1.jpg (71 KB)
    2 - Résidences Sénéchal (HLM)

    Omni-Centre_construction.jpg (28 KB)
    3 - Construction de l'Omni-Centre

    education-lecole-secondaire-du-chene-bleu-620x348.jpg (65 KB)
    4 - École secondaire du Chêne-Bleu

    2010_Pavillon_Desjardins_-_photo_au_5_oct_2010_(4).JPG (3.42 MB)
    5 - Kiosque Desjardins, au parc Olympique